Saint-Benoît : la couturière fabrique des masques

Depuis 2002, Mireille Lion, maître artisan, a ouvert un atelier de couture retouche, au 2, rue de l’Aqueduc, dans le quartier de la Varenne à Saint-Benoît. À la mi-mars, suite à la pandémie de coronavirus, l’instauration du confinement a brutalement mis fin à ses activités professionnelles. « Mon atelier étant fermé, j’ai décidé de me rendre utile avec mes compétences. Je fabrique des masques pour les soignants, infirmiers, pompiers, aides à domicile, pensionnaires de la maison de la résidence services de l’Ermitage, mais aussi pour les caissières des magasins voisins de proximité. Des voisines sont venues spontanément me prêter main-forte pour la découpe. Ne pouvant accueillir le public à mon domicile, j’ai déposé mes créations dans les pharmacies de la commune. » Ainsi, ce sont quelque 200 masques qui ont été gratuitement distribués sur place.

Conformément aux dernières normes préconisées par l’Afnor (SPEC S76-001), le filtre intérieur est en non tissé (du molleton). L’enveloppe est faite en coton fantaisie. Des « masques barrières artisanaux » que l’on ne peut pas ne pas remarquer ! Dans un souci de recyclage, Mireille Lion utilise des draps fantaisie de récupération ou des toiles offertes gracieusement par l’enseigne Tiss Affaire, avec en prime de jolis motifs floraux…
D’autres arborent des nounours attendrissants, des éléphants à l’œil malicieux, voire des cornets de glace chocolat vanille à s’en lécher les babines… Le problème majeur pour la professionnelle reste l’attache. « J’ai une commande de 800 mètres d’élastique qui n’arrive pas. Heureusement, des clientes fidèles m’en apportent régulièrement. » Le bouche (avec masque) à oreille ayant fait son effet, la demande se fait de plus en plus forte. Les commandes de soignants et de personnes exposées affluent. En complément de cette production offerte gratuitement, la couturière propose pour les non-soignants uniquement, quelques exemplaires dans les tabac-presse situés à proximité pour la modique somme de 5 €. Il s’agit du Petit Saint-Benoît, 1, rue de Mauroc en centre-bourg, de L’Ermite, centre commercial de la Varenne et du Bordeaux, au 161, avenue de la Libération.
> Mir Couture Retouche, 2, rue de l’Aqueduc, pavillon 39 (quartier de la Varenne), à Saint-Benoît. Tél. 06.84.90.96.07. Facebook : mir-couture.fr